Opération de lifting facial (Rhytidectomie)

L’opération de lifting facial est l’une des plus fréquentes des opérations de la tête et du cou. Depuis la première intervention de lifting facial documentée, pratiquée en 1901 sur une aristocrate polonaise, les approches chirurgicales se sont développées au fil des ans. Par le passé, l’opération ne portait que sur les couches superficielles de la peau. Cette approche a échoué sur le plan esthétique, tant du point de vue postopératoire immédiat (le visage paraissait trop tendu et non naturel) que du point de vue ultérieur (où l’on constatait un affaissement de la peau du visage peu de temps après l’intervention). Les conclusions qui s’imposaient ont conduit à reconnaître que l’opération de lifting du visage ne peut se contenter de traiter les couches superficielles de la peau, tant en raison des caractéristiques d’élasticité de la peau qu’en raison des modifications de ces caractéristiques d’un patient à l’autre pour les motifs suivants :

Dans la recherche de résultats plus naturels et plus durables, se sont développées des méthodes basées sur un traitement englobant d’autres éléments en plus de la peau. C’est ainsi qu’a commencé l’ère du lifting facial composite. Cette approche implique le traitement des couches sous-cutanées et celui de l’enveloppe cutanée externe afin d’obtenir un aspect naturel et stable. Toutefois, concomitamment à la pratique de cette méthode sont apparues les complications corollaires, comprenant principalement des œdèmes persistants et des risques accrus de dommages au nerf facial.

Des études menées dans les années 70 ont abouti à la découverte et à la mise en place du « système musculo-aponévrotique superficiel de la face ». Cette découverte a conduit à une révolution dans l’approche des opérations de lifting facial dont nous sommes témoins ces dernières années. Ce couche tissulaire qui enveloppe les glandes salivaires et s’attache aux muscles temporaux et aux muscles du cou présente une très forte capacité de résistance et, comme telle, permet un étirement significatif de tous les muscles de la face donnant des résultats comparables à ceux de l’opération de lifting facial composite.

Les avantages de cette méthode comprennent :

1. Renforcement et remise en tension des couches sous-cutanées dans les directions opposées à l’affaissement du visage, lui rendant de ce fait son aspect jeune et frais.

2. Diminution significative de l’œdème et accélération de la convalescence:

3. Réduction significative des complications en particulier pour tout ce qui touche aux dommages possibles au nerf facial (le trajet du nerf facial étant plus profond que la zone opératoire du lifting).

Il est possible de se représenter le résultat en se tenant simplement tête droite et en se regardant dans la glace.

How can we help you?

Keep in touch

1-700-50-10-35

03-7608560

telavivplasticsurgery@gmail.com

À qui convient l’opération de lifting facial et quel est l’âge souhaitable ?

L’opération de lifting facial est destinée aux patients ayant développé un affaiblissement des muscles faciaux cutanés qui se traduit par l’apparition de rides et un aspect facial flasque. La plage des âges peut être très large, à commencer par des sujets relativement jeunes (la plupart du temps par suite d’une perte de poids significative) ou des sujets très âgés (chez qui cette intervention est généralement pratiquée pour la deuxième ou même la troisième fois). Toutefois, l’âge moyen se situe autour de la cinquantaine.

Si on commence tôt, il faudra recommencer l’opération ?

C’est là une erreur courante. Un lifting facial n’entraîne pas la nécessité d’en pratiquer un autre. La peau ne vieillit pas plus vite après un lifting. Les causes du vieillissement de la peau sont nombreuses et variées, mais elles sont dues le plus souvent à des facteurs héréditaires, au mode de vie et autres facteurs tels que le tabac ou l’exposition prolongée au soleil.

À qui l’opération de lifting facial ne convient-il pas ?

Les contre-indications à l’opération de lifting facial concernent des sujets présentant un tableau clinique complexe de nombreuses maladies, les grands fumeurs, des patients suivant une médication constante de dilution du sang, ainsi que les patients qui espèrent des résultats non-réalistes.

Quel est la durée de vie de l’opération de lifting facial ?

L’opération de lifting facial devrait conserver son efficacité pour cinq à dix ans, la moyenne se situant autour de sept à huit ans. Les résultats seront plus durables s’il ne se produit pas – par exemple – une perte de poids ; l’apparition de maladies peut aussi réduire la durée de vie de l’opération. Les facteurs génétiques et le mode de vie ont également une influence, ainsi que nous l’avons dit plus haut.

Préparatifs en vue de l’opération

Les préparatifs sont les préparatifs classiques avant toute opération. Les patients devront faire des examens de sang ou d’autres examens complémentaires. Ils devront arrêter de fumer et cesser de prendre les médicaments de dilution du sang (ainsi que divers compléments alimentaires).

Les méthodes opératoires

Les diverses méthodes de lifting (qui portent différents noms, tels que « incision courte », « mini lifting facial », « lifting facial classique ») se basent sur diverses incisions, à commencer par une petite incision en avant de l’oreille et jusqu’à des incisions plus étendues en avant et en arrière de l’oreille. Nous adaptons les incisions aux problèmes que nous cherchons à résoudre. On peut dire de manière générale que les incisions en avant de l’oreille traiteront le tiers supérieur, médian ou inférieur du visage, alors qu’une incision derrière l’oreille permettra de traiter également la région du cou.

Généralement, l’incision commence à la tempe, descend en avant de l’oreille, suit le contour inférieur du lobe de l’oreille et remonte derrière l’oreille. Cette incision permet une bonne exposition de toute la région faciale et du cou et le traitement de toutes les régions faciales affaissées. Dans la plupart des cas, les incisions sont dictées par les nécessités opératoires. Par exemple, si nous voulons simultanément relever les sourcils sur les côtés des yeux nous devrons pratiquer une incision plus haute. Si d’autres actions opératoires sont nécessaires (telles que relèvement des paupières, succion de graisses du cou, rhinoplastie, augmentation du menton ou même recollement des oreilles) elles pourront toutes être pratiquées parallèlement au lifting facial de manière combinée.

L’intervention peut se faire sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale avec prémédication. Elle dure environ trois heures et entraîne généralement une hospitalisation de 24h, le patient étant libéré le lendemain de l’opération.

Des drains seront généralement laissés en place et seront retirés le lendemain de l’opération. Les régions de l’incision seront traitées au moyen d’une crème antibiotique sur laquelle sera appliqué un pansement compressif approprié.

Quelle est la durée de convalescence et quand obtient-on le résultat final ?

Un œdème apparaîtra généralement après l’opération, dont la plus grande partie se résorbera au bout d’une semaine à dix jours. L’œdème résiduel disparaîtra progressivement durant les trois semaines suivantes. Le travail peut être repris après quinze jours. Le résultat final de l’opération sera obtenu dans quatre à six semaines après l’opération.

L’opération est-elle douloureuse ?

L’opération porte essentiellement sur des tissus tendres. Il en résulte une possible sensation d’étirement, mais il n’y a généralement pas de douleurs à proprement parler. Celles qui pourraient survenir seront traitées avec des antalgiques classiques.

Effets secondaires et complications

Hématomes ou épanchements séreux – la fréquence des hématomes est de 1% des cas (un patient sur cent). L’hématome survient généralement dans les premières vingt-quatre heures, mais il peut également apparaître plusieurs jours après l’intervention. Un hématome important peut nécessiter un drainage.

Infection – bien que ce phénomène soit rare, une infection peut se produire le long de la ligne de suture et elle peut avoir un effet sur l’apparence de la cicatrice.

Asymétrie – l’asymétrie de la face est une donnée préexistante à l’intervention et elle persistera après l’intervention. Le patient doit être conscient de son asymétrie faciale avant que l’opération soit entreprise.

Nécrose – rare, mais peut se produire en particulier chez des patients fumeurs. Le traitement comprend des pansements locaux qui servent de protection jusqu’à la formation de nouveaux tissus dans la zone affectée.

Cicatrices – généralement, les cicatrices situées dans la région faciales guérissent bien ; chez certains patients, toutefois, des cicatrices hypertrophiques sensibles peuvent apparaître, accompagnées de démangeaisons. Les causes sont le plus souvent génétiques.

Atteinte au nerf facial – elle est rare et peut se manifester de l’une des deux manières suivantes :

1. Sensibilité réduite de la peau du visage. Généralement ces symptômes s’améliorent après six à douze mois.

2. Motricité – il s’agit d’une atteinte significative des muscles commandant les expressions du visage innervés par le nerf facial. Cette complication est aujourd’hui très rare.

Malgré les complications décrites ci-dessus, l’opération de lifting facial pratiquée avec les méthodes modernes est une intervention sûre lorsqu’elle est effectuée par un chirurgien expert. Le faible pourcentage de complications allié à des techniques anesthésiques des plus avancées garantissent des résultats donnant au visage un aspect naturel et un retour rapide à la vie quotidienne.